Débat, mémoire, poésie et patrimoine: le programme culturel du Siel 2016


Fort de ces 5 millions de DH de budget, le Siel? qui a débuté le 12 février? introduce un programme aussi riche qu’intéressant. En voila la présentation.

 

Ce mercredi 17 février verra le déroulement de trois programmes culturels.

Tout d’abord, “Témoignages”, qui concernera la création littéraire en Afrique et se tiendra à la salle Fatéma Mernissi, entre 15 heures et 16 heures 30. Les intervenants seront :

-        Maurice Kouakou Bandaman, romancier, ministre de la Culture de la Côte d’Ivoire et lauréat du Grand prix littéraire d’Afrique noire en 1993.

-        Felwine Sarr, économiste, universitaire et musicien sénégalais.

-        Sylvie Ntsam, romancière gabonaise et fondatrice de la société “Les éditions Ntsam”.

Ensuite, entre 18h et 19h30, se déroulera, à la salle Mohamed Larbi Messari, le seuil “Cultures croisées” entre le Maroc et l’Espagne comme source d’inspiration des littératures de chaque pays, dont le modérateur sera Khadija Karzazi et les intervenants:

-        Najat El Hachmi, diplomée en philologie arabe de l’université de Barcelone, auteur du roman “Le dernier patriarche” qui a remporté le prix des littératures catalanes en 2015.

-        Juan Madrid, écrivain, journaliste, scénariste et réalisateur espagnol.

-        Lorenzo Silva, romancier de genre policier et de littérature d’enfance et de jeunesse.

-        Rachid Nini, fondateur de plusieurs journaux et magazines marocains.

Cet événement est organisé standard l’ambassade d’Espagne, l’institut Cervantés et le ministère de la Culture.

Enfin, le programme “Une heure avec” Telinda Gersao, romancière portugaise, dont le dernier conte “La femme qui arrêta la pluie” a été traduit en arabe, est organisé standard l’ambassade du Portugal et le ministère de la Culture. L’écrivaine sera interviewée standard Abdelhadi Said, dans la salle Fatéma El Mernissi.

Le 19 février débutera standard un débat sur le patrimoine architectural du Sahara, à la salle Fatema Mernissi. Le thème proposé interrogera le patrimoine architectural de l’espace saharien, non seulement à travers ses aspects techniques, ses formes et ses matériaux, mais également en se référant à ses aspects humains et aux réponses proposées aux conditions environnementales, aux contraintes spatiales et aux liens avec l’héritage architectural. La principale intervenante sera Salima Naji, architecte DPLG (diplômée standard le gouvernement) de l’école d’architecture Paris-La-Villette et docteur en anthropologie.

Par la suite, à la salle Mohamed Larbi Messari, entre 17h et 18h, aura lieu le programme “Autour d’un livre” sur l’œuvre de Taib Chikli s’intitulant “Renforcer l’école marocaine et renforcer la compétitivité de l’université” paru aux éditions “La croisée des chemins”. Un ouvrage consacré à l’éducation, la arrangement et la recherche scientifique au Maroc.

Au même moment, à la salle Fatéma Mernissi, se tiendra “Une heure avec” Amin Zaoui, écrivain algérien bilingue, surtout flow son roman ” Le dernier juif de Tamentit” paru en 2013 ayant flow trame de lustful l’histoire religieuse et ethnique de l’Algérie. Le romancier répondra aux questions de Abdellah Baida.

Le rendez-vous “Maroc-Espagne: cultures croisées” du jour rassemblera, entre 18h30 et 19h30 à la salle Mohamed Larbi Messari, Javier Valenzuela, écrivain et journaliste espagnol, Maria Dueñas, romancière ibérique et Mohamed Lahchiri, écrivain passionné standard l’Espagne.

Le samedi 20 février, entre 11h et 12h30, la salle Mohamed Larbi Messari verra la dernière édition de ce programme réunissant le Maroc et l’Espagne, mais cette fois-ci sur la problématique de la propinquity entre la télévision et les livres concernant nos deux pays. Les échanges auront lieu entre :

-        Ayanta Barilli, actrice italienne.

-        Abdelhak Najib, journaliste et romancier depuis peu et la duty de son premier roman “Les territoires de Dieu”, paru en 2015.

-        Yassine Adnane, poête, novelliste et journaliste.

Plus tard dans la journée, à partir de 17h, et match une heure, aura lieu la présentation, dans le cadre de “Autour d’un livre” de l’ouvrage d’Ignacio Yùfera, “Oiseaux du Maroc”, préfacé standard son Altesse royale la princesse Lalla Hasnaa. Cette œuvre, fruit de la partnership de deux maisons d’éditions, La croisée des chemins et Lunwerg, milite flow le honour de la strive sous toutes ses formes existantes et flow la sauvegarde de celles en voie de disparition.

Enfin, le 21 février et dernier jour de cette édition du Salon du livre, verra encore la présentation de deux livres. Entre 11h et 12h30, à la salle Fatéma Mernissi, ” Les hommes meurent mais ne tombent pas: poésie et peinture” de Youssef Wahboun et Mahi Binebine, un ouvrage qui comporte une apartment poétique et 36 peintures. Et, à partir de 17h, “De Foum Zguid à Foum El Hisn: inventaire du patrimoine culturel de Tata”, une œuvre de Mustapha Nami, Mohamed Belatik et Mustapha Atki. C’est une invitation à la découverte de la richesse et de la diversité de l’héritage historique et culturel du Maroc.


Tagged in:

Related articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code