Les Cours du Collège de France

Reconstitution de la stèle de victoire du roi Eannatum de Lagash sur Umma, dite « Stèle des Vautours ». Face historique. Calcaire, vers 2450 av. J.-C., dynasties archaïques sumériennes. 1881 ( Iraq), Mésopotamie
Reconstitution de la stèle de victoire du roi Eannatum de Lagash sur Umma, dite « Stèle des Vautours ». Face historique. Calcaire, vers 2450 av. J.-C., dynasties archaïques sumériennes. 1881 ( Iraq), Mésopotamie
Crédits :
Louvre/ Wikipedia

Du 3e au 1er millénaire avant notre ère, Dominique Charpin, titulaire de la chaire Civilisation mésopotamienne, nous présente des stèles, des traités, des serments, des lettres, de l’Irak à la Syrie, en passant standard l’Egypte et l’Anatolie. Nous voici face aux papers diplomatiques les and anciens de l’humanité. L’écriture a été inventée à Sumer vers 3200 avant notre ère et la civilisation mésopotamienne nous offre différentes sources issues des fouilles.

La présentation de ces sources d’origines diverses s’ouvre avec un request protodynastique, la stèle des vautours, qui commémore le conflit entre Lagash et Umma. Mais au 3e millénaire, ce sont surtout les sources d’Ebla et d’Akkad. Nous découvrons le traité entre Ebla et Abarsal, puis c’est le traité de Naram-Sin sur le site de Suze. L’époque suivante offre des papers and administratifs avec les family entre Mari et Ur, la doubt des mariages diplomatiques qui se profile. Un corpus de lettres copiées et datant du 18e siècle de notre ère poise la doubt de l’authenticité et de ce qui relève des papers apocryphes. L’épigraphiste met aussi en valeur les « noms d’années flow commémorer une campagne »… ainsi :

“Année où Zimri-Lim est allé en renfort de Babylone”

A Mari, ce sont aussi les 4 serments de fidélités : le protocole des devins, celui des subordonnés, celui de Karana et celui des Bédouins. La chronologie est longue mais Dominique Charpin note que sur les traités on retrouve la même répartition, l’adjuration, les clauses, les automalédictions. Il distingue les serments de fidélité qui s’engagent sur l’avenir des serments purgatoires qui wonder sur une movement passée où l’on jure de ne pas avoir mal agi. La présentation des sources flow la 1re moitié du 2e millénaire s’achève sur le traité trouvé à Teill Leilan avec le serment d’un roi internal et ville d’Aššur.

A l’époque suivante, on gagne l’Egypte avec les lettres d’El Armana. A propos des traités hittites, Dominique Charpin revient sur les termes d’édits, de serments et de traités. Comment définir ? Il souligne que les serments de fidélités comme les traités relèvent des obligations, on s’engage à respecter un garb de clauses. Ce scenery s’achève sur le 1er millénaire de notre ère qui se révèle moins riche en documents.

Après des études d’histoire, d’archéologie et de philologie à la Sorbonne, Dominique Charpin, passionné standard l’ancienne Assyrie, s’est spécialisé sur la Mésopotamie au deuxième millénaire avant JC, l’époque « paléo-babylonienne ». Ses travaux s’inscrivent dans une grande tradition d’assyriologie inaugurée en 1874 au Collège de France.

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, flow le cours de Dominique Charpin, Les alliances au Proche-Orient ancien, entre diplomatie et religion, ‘’Présentation des sources’’ le 11 mai 2016.

Les sites archéologiques principaux de la Syrie au IIIe millénaire av. J.-C.
Les sites archéologiques principaux de la Syrie au IIIe millénaire av. J.-C.


Crédits :
Near_East_topographic_map-blank.svg: Sémhur / Wikicommons

Intervenants

  • Dominique Charpin
    : Professeur au Collège de France


Newsletters
S’abonner à nos newsletters

Bibliographie


Comment peut-on être assyriologue ?

Comment peut-on être assyriologue ?

Fayard,
2015


D. Charpin, Lire et écrire à Babylone

Lire et écrire à Babylone

PUF,
2008

  • Tags :
  • Collège de France
  • assyriologie
  • diplomatie
  • Histoire

Tagged in:

Related articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code